Historique

En 1960, alors que grâce au vaccin, la poliomyélite disparaissait dans notre pays, une trentaine de paralysés définitifs séjournaient à l'hôpital de Bavière. Parmi eux, on comptait 15 patients, adultes en majorité, atteints de séquelles respiratoires nécessitant une assistance totale ou partielle. Ils occupaient une demi salle du service des infectieux où ils organisaient leur vie avec la famille mais privaient l'hôpital de lits nécessaires.

Après, s'être inspiré d'un centre au Danemark, l'ASBL Revivre chez soi fut fondée en 1964 par la Province de Liège, la Ville de Liège, la CAP de Liège, la Maison Liégeoise, la Ligue Belge contre la Poliomyélite, l'Institut National du Logement et l'Amicale Liégeoise des Handicapés afin de réaliser le projet d'un centre familial pour ces patients.

Le projet bénéficia d'une aide importante (10 000 000 FB) par la Radio-Télévision Belge. La première pierre fut posée en 1969 et le centre dit Les Murlais (Lieu dit de l'endroit) fut inauguré en 1971. Celui-ci compte 20 appartements adaptés selon les critères avec la collaboration de L'institut National du Logement, de l'architecte Carlier et construits par la Maison Liégeoise. Celle-ci en est propriétaire et perçoit un loyer socialement adapté aux possibilités des bénéficiaires.

Au cours des années, les polios chroniques se raréfiant, d'autres personnes handicapées physiques les remplacèrent, désignés sur avis médical du service de rééducation de Bavière et sous la gestion de l'ASBL. Celle-ci avait un caractère essentiellement caritatif. Entre-temps, la législation s'est adaptée aux besoins des personnes handicapées. Le Fonds National de Reclassement Social des Handicapés a disparu au début des années 80, il n'a été remplacé que plus tard par l'AWIPH sans que le CA des Murlais ne s'attache sérieusement à recourir aux possibilités nouvelles. En 1997, l'ASBL et l'avenir du centre se trouvaient gravement compromis. Une gestion plus professionnelle s'imposait : faisant appel à l'aide du CPAS de Liège, de Mme Yerna et de nombreuses bonnes volontés, le conseil fut profondément modifié et Mr Rondal, Directeur de l'IPAL, accepta la fonction d'Administrateur délégué dont il s'acquitta avec une rare efficacité. Il obtint ainsi, la reconnaissance du centre par l'AWIPH et conquit le bénéfice des subsides assurant sa survie.

Mme Bastin a succédé à Mr Rondal en 2002 et elle a poursuivi avec succès l'œuvre du prédécesseur en mettant l'accent sur la formation et sur les spécificités du personnel affecté à l'Aide à la Vie Journalière.

Depuis 2011, le centre a ouvert un service mobile, appelé « AVJ mobile », qui permet, également, une aide à domicile en dehors des Murlais. De plus, sollicités par le Centre Neurologique et de Réadaptation de Fraiture, les assistants AVJ interviennent quotidiennement dans les 8 logements annexés au Centre. Depuis 2011, également,  L''asbl participe à des événements culturels tels que les Ardentes, les Fêtes de Solidarité, Retrouvailles.
REVIVRE CHEZ SOI y dispose d'un espace privatif où deux assistants d'aide à la vie journalière sont à la disposition des personnes à mobilité réduite pour répondre à leurs besoins (alimentation, accès à une toilette adaptée, manutention, etc.).

Aujourd'hui, les trois tours de Droixhe ont été abattues pour reconstruire plusieurs immeubles. Notre service sera affecté à l'un d'eux. La première pierre a été déposée au mois de Juin 2015 et les travaux prendront deux ans environ. Notre service est, donc, en attente de ce nouveau lieu.